Musique

Les anti-Trump scandent « Alright », le son de Kendrick Lamar chanté

Tiré de l’album «  To Pimp A Butterfly », « Alright » de Kendrick Lamar a été chanté en chœur par les opposants à Donald Trump au point de perturbé son meeting qui devait avoir lieu vendredi passé à Chicago.

La vidéo a d’ailleurs été visualisée partout dans le monde ce week-end. Ce vendre, ils étaient nombreux à être arrivé dans l’UIC Pavillon de Chicago, où un meeting du candidat républicain à la présidentielle, Donald Trump devait avoir lieu.

Les opposants qui affrontaient les supporters du milliardaire ont juste levé les bras et scander le refrain de « Alright », le titre du rappeur Kendrick Lamar : « Nigga, we gon’ be alright », des paroles qui voudraient dire : « négro, on va s’en sortir », ou « on va aller mieux ».

En fait, Kendrick Lamar, 28 ans, un jeune rappeur issu de Compton, une banlieue de Los Angeles. Très engagé et introspectif, plongé dans la spiritualité et la politique son troisième album, To Pimp a Butterfly, a été choisi comme l’album de l’année, quel que soit le genre, par plusieurs journaux de musique en 2015.

Une chanson impressionnante primée à maintes reprises

Cette chanson a autrefois promue comme étant la meilleure performance rap. Et avant de recevoir le Grammy pour son album, ce dernier était apparu du le podium, les mains enchaînées, vêtu d’une tenue de prisonnier et de rendre hommage à Trayvon Martin, je jeune afro américain abattu par un policier blanc, en 2012, alors qu’il se baladait sur sa pelouse.

Ce chant lui est venu à l’idée après avoir effectué un séjour en Afrique du Sud.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/editionsphilomele.fr/wp-includes/functions.php on line 4552