Art

Paris Photo et la FIAC abandonnent à leur rêve américain

fiac

Le projet en Amérique ne fut que de courte durée pour les deux grandes foires artistiques parisiennes : la 4e édition de Paris Photo Los Angeles, qui devait se tenir dans trois mois (du 29 avril au 1er mai), n’aura plus lieu, et le lancement de la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) de Los Angeles. C’est le 15 février que ces deux annonces ont été faites par Reed Expositions, qui organisait les deux événements.

En 2013, Paris Photo, numéro 1 des foires dédiées à la photo, avait posé ses valises au sein des studios de la Paramount, en vue d’être visible. Il fallait juste continuer l’opération de prestige. Jean-Daniel Compain, directeur général du département culture, luxe et loisirs de Reed Expositions France, a reconnu qu’il s’agit d’un échec commercial : « Si les collectionneurs sont nombreux à Los Angeles et en Californie, et s’ils font également partie des acheteurs distingués des foires internationales, le niveau des ventes sur les stands des galeries au cours de Paris Photo Los Angeles n’est pas assez considérable pour soutenir sur durablement une telle foire et donner la possibilité de proposer à nos exposants les meilleures conditions pour récolter leur investissement. »

« Analyser d’autres pistes »

Reed avait déjà renoncé à Photo London, après avoir pu réaliser une seule édition, en 2007. Ces nouveaux abandons sont la preuve que la politique de développement international du groupe, est assez réduite, tandis que même l’installation de la FIAC à Los Angeles qui devait avoir lieu en 2015 était pensée comme pour répondre à la réussite des éditions internationales d’Art Basel : Bâle, Hongkong et Miami de Frieze à Londres.

Mais, cela n’empêche pas à Jean-Daniel Compain de demeurer certain : « Nous allons poursuivre l’exploration d’autres pistes », que ce soit pour Paris Photo que pour la FIAC, « sur les marchés lucratifs de demain ». Reed avait voulu créer une extension de la FIAC à Saint-Pétersbourg en 2015, avant de suspendre ce projet suite aux tensions politiques. A cet effet, l’entreprise compte s’installer en Asie du Sud-Est.